Frontrunner Tunisian Islamist Party Ennahdha Attempts Alliances With Non-Islamist Parties

News article, posted 10.26.2011, from Tunis, Tunisia, in:
Frontrunner Tunisian Islamist Party Ennahdha Attempts Alliances With Non-Islamist Parties (Photo: BusinessNews.com.tn)

Summary: Ali Laaraiedh, president of the organizational committee of the Tunisian Islamist party Ennahdha, told Reuters that his party is interested in forming an alliance with two non-Islamist parties that trailed behind Ennahdha in the recent elections, whose results are still being released. Laaraiedh said, "We are ready to form an alliance with Moncef Marzouki's Congress for the Republic and with Mustapha Ben Jaafar's Ettakatol, as their opinions are not far from our own and as these two parties obtained a large number of votes."

Though the definitive results of Tunisia's elections for its Constituent Assembly have yet to be fully announced, Ennahdha has the highest number of votes in numerous electoral districts. The party is widely recognized as the front-runner, by a significant margin.

Yet, even if Ennahdha holds the greatest number of seats in the Constituent Assembly, it will still have to engage in the "game of alliances" if its hopes to obtain an absolute majority in the writing of the new constitution. A  two-thirds majority will be necessary in crafting the new constitution.

The article notes that no other members of the Ennahdha Movement have made similar declarations concerning alliances with non-Islamist parties.

Original Language Text: 

Ali Laâraïedh, président du comité organisationnel du mouvement Ennahdha, déclare à l’agence Reuteurs : « Nous sommes prêts à former une alliance avec le Congrès pour la république de Moncef Marzouki et Ettakatol de Mustapha Ben Jaâfar puisque leurs opinions ne sont pas éloignées des nôtres et que ces deux partis ont obtenu un grand nombre de suffrages ».

Bien que les résultats définitifs des élections de la Constituante, n’aient toujours pas été annoncés, le parti islamiste Ennahdha détient jusqu’à présent la première place dans de nombreuses circonscriptions électorales. Tout le monde s’accorde à reconnaître, sur la foi des résultats récoltés dans plusieurs bureaux de vote, la large avance de ce parti.

Même s’il arrive en tête, Ennahdha devra compter sur le jeu des alliances pour aspirer à obtenir une majorité absolue au sein de la future assemblée constituante.

En effet, le mode de scrutin proportionnel de l’assemblée ne permet pas l’obtention d’une telle majorité.
Ennahdha tenterait donc, selon ces sources, un rapprochement avec les formations modernistes qui se disputent, à première vue, les deuxième et troisième places des élections constituantes.

Aucune déclaration n’a été faite pour l’instant de la part des autres membres des partis en question.
Une affaire à suivre…